ralph lauren usa

polo ralph lauren pas cher

   polo ralph lauren pas cher l fustige « le risque que la société européenne devienne complètement dépendante des sociétés américaines », et déplore l'action, selon lui insuffisante, de la Commission européenne.

Mais quand il s'agit du très controversé traité transatlantique (TTIP) en cours de négociation, il applaudit ce qui prépare un rapprochement sans précédent des économies et des sociétés américaines et européennes.

« Combiner les capacités et le pouvoir économique » des deux régions face à des concurrents qui ne partagent pas leur valeur démocratique est « logique ». Le nationalisme économique européen se mue en atlantisme pur et dur. Et son polo ralph lauren pas cher plaidoyer pour mieux « expliquer » l'intérêt du TTIP pourrait sortir de la bouche de Karel de Gucht, l'actuel commissaire (libéral) au Commerce.

L'interroge-t-on sur l'euro fort ? Il assure que « le débat politique est là », oubliant de dire que s'il a lieu dans la presse, il est interdit par l'Allemagne et les Pays-Bas dans la seule enceinte où il pourrait déboucher sur des décisions pratiques. Autour de la table des ministres des Finances, le sujet est tabou. Mais alors considère-t-il oui ou non qupolo ralph lauren pas cher e l'Europe doive avoir une politique de change, à l'instar du Brésil, de la Chine ou des États-Unis ? Il préfère se rabattre sur le consensus dominant.

    « L'euro est fort » mais « il n'y a pas besoin d'interférer politiquement pour le moment. Il faut attendre les prochaines décisions de la BCE », répond-il.

« Il faut vivre avec » le moins-disant fiscal

Même prudence au sujet de la fiscalité. Il dénonce le « dumping » et l'« optimisation fiscale » qui, pour être « légale », n'en est pas moins « immorale ». Mais il se dit « respectueux »polo ralph lauren pas cher de la « souveraineté fiscale » des États. Il ne peut pourtant ignorer que le droit de veto de ces derniers ne permettra jamais d'appliquer le principe de la taxation des profits dans le pays où ils sont réalisés. Un principe que pourtant il prétend défendre et qui permettrait de taxer efficacement Amazon et consorts.polo ralph lauren pas cher

评论